Rêves IROV

23 Juin 330

BANDE SON :

https://www.youtube.com/watch?v=dXF9I6OykBc

Après midi : Un vertige te prend, tu ressens de plus en plus intensément le manque, la fiole et Caterina t’apparaissent. Tu tends le bras devant toi pour la saisir, et tu trouves le sol, tu perds connaissance.

Tu revois les barreaux de la cage. Ils sont fins, forgés en motifs de fleurs et de cœurs, élégamment plaqués d’or. A travers l’un d’eux, tu vois un canapé, les yeux de plusieurs femmes fixés sur toi.

Tu vois tes doigts dans les orbites de Caterina, tu entends un rire étrange. Tu sens une rage mêlée de terreur monter en toi, tout cela est arrivé il y a deux jours à peine, pourtant les souvenirs sont déjà flous.

Tu te revois jeune, à peine un ado. Pour la première fois, tu vois Caterina nue, sous toi, mais tu ne ressens rien. Ta peau est froide. Tu te redresse, et la voûte de pierre au dessus de toi domine ta vue.

Tu es debout, la nuit, au bord du fleuve, sur la plage où tu t’es éveillé. Tu n’as peur de rien, tu es solide. Un corbeau est à tes pieds, il sautille et semble chercher quelque chose dans le sable. Puis il s’arrête, et tourne lentement la tête dans ta direction. Il te regarde. Tu sens une liberté totale et tu t’élève. Tu remarques alors que tu peux voir ton corps, étendu sous toi. Tu tournes la tête à ta droite, lentement, et ton regard plonge vers l’horizon.

Tu vois de l’eau noire, à tes pieds, dans un bassin carré de plusieurs mètres. Tu sens la présence de gens derrière toi, mais tu n’oses pas te retourner. Tu vois ton pied droit s’avancer vers l’eau, tu t’apprêtes à le poser et …

Tu vois une femme, assise devant toi. Elle te regarde d’un oeuil, de profil. Elle est vêtue de noir, une couronne d’or sur la tête, un corbeau sur le poing droit. Ses lèvres remuent faiblement mais tu n’entends rien. Il te semble qu’elle parle à une autre femme, derrière toi, en toi, mais son oeuil reste fixé sur toi. Tu te sens minuscule, une poussière dans le vent devant une montagne. Pourtant cette reine te semble elle aussi diminuée, retenue, prisonnière comme tu l’as toi même été. Tu ne sens pas de colère, seulement la détermination de ce qui doit être, de ce qui est nécessaire, cyclique, inévitable. Pendant ton rêve, tu vomis à nouveau. Tu te sens faible, mais plus éveillé. L’effet de la fiole a encore diminué, mais contrairement à d’habitude, le manque est moins présent. L’image de Caterina traverse rapidement ton esprit, mais disparaît bien plus vite que d’habitude. Tu te te sens froid, et affamé. Tu transpires intensément. Tu entends un bruissement d’ailes à côté de toi.

Tu reçois : +2 sagesse ; -1 Force, -1 Constitution, +3 skills. Il faut imaginer que tu étais bien plus fort que ça avant, tu es à l’équivalent de ton minimum à présent. Je te laisse le temps de modifier ta feuille de perso, et pour info tes statistiques à l’origine c’était :

STR : 15 + 1 = 16
DEX : 13 + 1 = 14
CON : 14
INT : 10
SAG :12
CHA : 8

Rêves IROV

Nomitone Solunis Solunis